Paroles de Loue

Recueil de récits appartenant à l’histoire de la vallée de la Loue, vendu au profit de Mémoire de Pierres à Gandumas. Extrait d’un de ces récits.

Paroles de Loue est un recueil de récits dont certains s’inspirent de faits réels, d’autres totalement imaginaires, mais qui tous appartiennent à l’histoire collective de la vallée de la Loue.

Ce recueil est vendu 7 euros au profit de l’association Mémoire de Pierres à Gandumas.

Vous pouvez vous le procurer lors des activités proposées par l’association, ou directement auprès de Jacqueline Desthomas, Le Bourg, 24160 Saint Médard d’ Excideuil.

Voici un extrait d’un de ces récits, celui du « mariage de la fille du meunier », pour vous mettre l’eau à la bouche !

Comme elle cherchait toujours l’âme sœur, ils partirent le lundi de Pentecôte implorer saint Mandé. Des malades et des demoiselles célibataires se retrouvaient à Gandumas ce jour là pour demander aide et assistance au saint homme. Le bienheureux Mandé réputé bon guérisseur et bon marieur attirait les foules. La fille du meunier emprunta le chemin de la forge pour aller à la fontaine. Là, elle se livra à maintes ablutions tout en égrenant son chapelet. Puis, elle revint au village et dans l’église se prosterna aux pieds de la statue du saint. Elle expédia à Mandé une requête de style télégraphique qui n’avait strictement rien à voir avec une prière. Jugez plutôt : « Trouvez moi au plus vite, un mari riche, beau et, si possible, noble ». Dans sa précipitation, elle avait oublié s’il vous plaît et merci. Pour avoir bonne conscience, elle fit un tout petit signe de croix et s’éloigna prestement. Son ordre passé, totalement satisfaite d’elle, elle rejoignit ses parents. Ils ne lui posèrent aucune question, ce qui lui évita de mentir.